Activité narrative et créative

Dans le premier axe, nous poursuivrons notre recherche autour de l’activité narrative et créative. Notre effort de conceptualisation offre une contribution originale par rapport aux modèles existants en psychologie car premièrement il adopte un point de vue d’analyse de l’activité en situation, ce qui permet d’éclairer ses dimensions finalisées, instrumentées, incarnées et situées. Deuxièmement, il analyse le rôle de différents types de médiations et d’instruments pour faciliter les usages et l’appropriation qui permettront aux personnes de créer et partager le produit de leur activité créative. Troisièmement, il vise à comprendre le rôle des objets intermédiaires dans la conception pour innover. Plusieurs déclinaisons de cet axe sont :

L’activité narrative et le développement des ressources du sujet capable. Nos travaux antérieurs ont abouti à un modèle de l’activité narrative, le modèle NAM (Decortis, 2001, 2008) qui comprend quatre phases (exploration, inspiration, production partage). Ce modèle permet de comprendre l’usage des récits dans des situations de formation et de médiations culturelles, de contribuer à la conception de nouvelles technologies pour les adultes et les enfants. Nos recherches se poursuivront en adoptant un point de vue synchronique et diachronique. En situation de formation, nous poursuivrons l’analyse des dimensions multi instrumentée et créative de l’activité narrative, le rôle des instruments transitionnels élaborés par le sujet en tant que supports narratifs et en lien avec l’activité dialogique entre acteurs, le développement de ressources où chaque histoire peut être revisitée pour dessiner de futures trajectoires. En situation de médiation culturelle, nous étudierons : - le statut du récit dans la rencontre avec une œuvre d’art en nous appuyant sur un modèle de rencontre avec une œuvre d’art, le modèle MARO (Bationo-Tillon, 2011, composé de deux familles d’activités, l’activité sensitive et analytique), notamment comment les matériaux de la narration sont construits, transformés, réutilisés au fil de l’activité jusqu’au récit final ; - l’usage de ressources dans l’activité de visite muséale. Ce  modèle nous permettra de comprendre plus finement la rencontre avec une œuvre d’art, les pans de l’activité soutenus ou entravés, mais également de contribuer à la conception de technologies et dispositifs de médiation culturelle. Ces recherches seront menées à partir d’études de cas à l’école, au musée, dans le cadre de formations universitaires (bilans de capacités).

Le langage considéré comme un instrument d’intervention et d’action. La recherche vise à caractériser au plan synchronique  et diachronique les activités mobilisant le langage comme instrument, les genèses instrumentales et situationnelles sous-jacentes à l’évolution du pouvoir d’agir des acteurs et le statut de l’instrument langage dans l’ensemble du système de ressources des acteurs. Les cadres théoriques développés dans les travaux antérieurs menés dans le champ du langage, des instruments et du pouvoir d’agir (Rabardel 1995, 1999, 2005) seront mobilisés. La recherche sera menée à partir d’études de cas dans le champ du travail et de l’engagement associatif, notamment de la défense du patrimoine culturel et environnemental.


Axes de recherche

  1. Activité narrative et créative

  2. Conception pour tous

  3. Risques et Santé


Projets de recherche

Liste des projets

RECHERCHE

Accueil     Recherche     Enseignement     Membres     Publications     Contact    Liens utiles